Ses objectifs de vie réalisables grâce à un plan d’épargne solide en 2021

Tout un chacun met de l’argent de côté pour ses objectifs de vie. En effet, quoi de plus important que de savoir financer les études de ses enfants, les événements inoubliables tels que les voyages et le mariage, les loisirs, sa seconde résidence ou encore s’assurer une pension confortable. Cependant, il est d’autant plus important d’épargner pour votre pension complémentaire en tant qu’indépendant, personne exerçant une profession libérale ou en tant que dirigeant d’entreprise. En effet, c’est de votre ressort de planifier un plan d’épargne solide afin de réaliser tous vos projets de vie.

Comment constituer une épargne répondant à vos besoins ?

Il est important de fixer l’objectif poursuivi et de chiffrer les choses afin de planifier au mieux votre plan d’épargne. Pour la majorité des indépendants, personnes exerçant une profession libérale et dirigeants d’entreprise, un des objectifs les plus importants est la pension, imaginons donc ce cas de figure. Fixons un objectif de revenus pension de 6.000 €/mois permettant de maintenir le même niveau de vie que durant la période active, le graphique ci-dessous illustre la contribution de chacun des 4 piliers de pension à cet objectif.

 

Les 4 piliers de votre plan de pension complémentaire en Belgique

  • Le 1er pilier, c’est-à-dire la pension légale, s’élève en moyenne à 1.200€/mois, soit un apport de 20% à votre objectif. Votre pension légale ne suffira donc pas pour maintenir votre niveau de vie actuel. C’est pourquoi les autres piliers de pension jouent un rôle important.
  • Le 2ème pilier, soit la pension complémentaire, représentant en moyenne 4.800€/mois, contribue ainsi à 35% de votre objectif.
  • Le 3ème pilier, regroupant l’épargne pension et l’épargne long terme, constitue un apport de 5% à votre objectif.
  • Le 4ème pilier, c’est-à-dire l’épargne libre (assurance épargne, investissement immobilier, portefeuille de titres, etc.) contribue lui à 40% de votre objectif. Ce dernier pilier est donc essentiel afin d’atteindre votre objectif de pension. Cependant, étant une épargne libre il faut la protéger afin d’assurer sa longévité.

L’ensemble de ces piliers permettant l’atteinte de votre objectif pension, il vous faut protéger les épargnes les constituant afin d’assurer leur longévité.
Vous souhaitez une simulation adaptée à votre objectif personnel ? Constituez votre pension complémentaire en Belgique avec RGF Group.

Penser aux imprévus avec une assurance épargne

Lors de l’élaboration de votre plan d’épargne, afin d’être tout à fait complet et penser à l’inattendu, une question se pose alors : que se passe-t-il en cas de maladie ou accident ? J’exerce une profession libérale et je me trouve dans l’incapacité de travailler, que deviennent mes plans d’épargne ? Je suis dirigeant d’entreprise ayant mis en place une réserve de liquidation, qu’advient-il de mes économies s’il m’arrive quelque chose dans les 5 ans avant de bénéficier d’un précompte réduit ?

Une bouée de sauvetage gardant à flot vos projets grâce à une assurance épargne solide

La réponse à vos questions concernant la tournure des événements en cas de pépin est que vous ne pourrez malheureusement pas compter sur votre banque … En effet, les banques n’assurent pas la continuité de votre plan épargne en cas de maladie ou accident. Mais pas de panique, le groupe RGF a une solution si vous deviez en avoir besoin. En effet, contrairement aux banques, votre plan d’épargne continuera à être alimenté comme si vous étiez toujours actif. Cela vous apporte donc une solution complémentaire apportant la pérennité de votre plan d’épargne. Celle-ci assure également la réalisation de vos objectifs de vie malgré un problème imprévisible. Alors n’hésitez pas à miser sur le 4ème pilier car il constitue la clé ouvrant la porte de vos projets de vie. Mais assurez-vous d’être bien accompagné pour empêcher que cette porte ne se referme à cause d’un événement inattendu.

Simulation épargne pour votre pension et objectifs de vie avec RGF Group

Vous souhaitez une simulation pour un plan de pension complémentaire adapté à votre situation ? Un rendez-vous avec un professionnel de l’équipe RGF pour vous épauler dans le choix de votre épargne libre ?

 

Le crédit bullet, comment ça marche ?

Encore appelé crédit à terme fixe, ou crédit in fine, le crédit bullet est un credit hypothécaire qui permet au demandeur de rendre plus souple sa mensualité. Ainsi, tout le temps que durera le crédit, il n’aura à rembourser que les intérêts. Dans le cadre de ce crédit hypothécaire, le capital est constitué via divers moyens, tels que l’assurance groupe, l’engagement individuel de pension, la revente d’immeubles, etc. Au terme du crédit, il est remboursé en une fois. Il constitue donc un crédit qui se prête bien à un financement immobilier, en supposant bien évidemment que l’investisseur ait une parfaite maîtrise de la santé de l’immobilier ou qu’il ait la capacité de faire face à une éventuelle déconvenue.

 

C’est dire que le credit bullet se distingue d’un crédit traditionnel ! Il offre des avantages certains, qui plus est lorsqu’il est associé à une certaines assurances.

 

L’intérêt de coupler une assurance groupe et un crédit bullet

Cette assurance est une solution qui permet aux dirigeants d’entreprises, médecins et personnes exerçant des professions libérales de se constituer une pension complémentaire, qui viendrait s’ajouter à la pension légale. C’est une forme d’assurance qui a l’avantage de permettre au bénéficiaire de se constituer d’importants capitaux pour sa retraite. Elle permet de fait l’intégration des assurances en guise de compléments que sont :

  • Le revenu garanti : c’est une assurance qui couvre la rémunération du bénéficiaire en cas d’incapacité de travail ou de maladie.
  • L’exonération de prime : ici l’assurance continue de se payer d’elle-même, en cas d’incapacité de travail ou de maladie du souscripteur.
  • L’assurance Décès : pour mettre les proches à l’abri en cas de décès soudain

 

D’un point de vue fiscal, les primes de cette assurance sont payées par la société et sont déductibles entièrement. Une telle assurance est par ailleurs un moyen efficace pour le souscripteur de bénéficier de rémunération en différé ou immédiatement avec moins de contraintes fiscales, que dans le cas de dividendes ou de tantièmes.

 

De fait, en matière d’investissement immobilier, le contrat d’assurance groupe rend plus aisée l’opération immobilière, qu’il s’agisse de travaux, de construction ou d’achat. L’investisseur a non seulement la possibilité de garantir son capital, mais aussi de demander une avance sur les réserves qu’il a pu constituer jusque-là, afin d’assurer son financement immobilier.

 

En vue de réaliser un crédit avec reconstitution de capital, cette forme d’assurance est aussi une excellente solution. Dans cette hypothèse de combinaison, pour l’investisseur, la différence de coût entre un crédit traditionnel et un credit bullet remboursé via l’assurance groupe peut être impressionnante. Considérant les avantages de cette forme d’assurance, il va sans dire qu’elle s’avère un outil financier de taille, sur lequel devraient miser les investisseurs pour espérer un rendement immobilier conséquent !

 

Réalisez une simulation en ligne

Rejoignez un groupe en pleine expansion

 

Dans le cadre de son expansion et de ses nouveaux bureaux à Bruxelles (Jette et Ixelles), Ciney, Namur, Marche, Lasne et Liège, le groupe RGF engage de nombreux talents.

 

Chaque année vous constituez des réserves de liquidation ?

 

Savez-vous que vous êtes confronté à deux problèmes ?

 

 

Le premier est que si vous tombez malade ou accidenté vous ne pourrez plus atteindre votre objectif et votre société n’aura plus les moyens de constituer ses réserves !

Le deuxième est le problème de rentabilisation des réserves de votre société, les taux d’épargne sont au plus bas et si vous continuez comme cela au lieu de vous enrichir vous vous appauvrissez !

 

Nous vous proposons :

  • Des solutions exclusives : négociées pour vous auprès de nos partenaires
  • La sécurité : votre épargne société sera protégée à 100% en cas de maladie ou accident dont vous seriez victime
  • La rentabilité : une épargne qui vous apporte un rendement supérieur à une épargne classique
 

RGF, assurément mieux que votre banque !

Le Groupe RGF, votre courtier indépendant



Comment interviennent les compagnies d’assurances en cas d’incapacité de travail suite à une maladie causée par le Coronavirus ?

En raison de la situation exceptionnelle actuelle, vous êtes nombreux à nous poser des questions sur l’efficacité de l’ensemble des contrats d’assurances.

Voici donc toutes les réponses à vos questions dans le cadre de vos rentes d’incapacité de travail dans les contrats de type assurance groupe, EIP, PLCI, Inami et dirigeant d’entreprise ainsi que pour l’ensemble de vos contrats d’épargne.

Tout d’abord, l’exonération des primes vous garantit le paiement des primes dans vos contrats par la compagnie d’assurance en cas d’incapacité de travail suite à une maladie ou un accident, et ce, selon les conditions de votre contrat.

Ensuite, les revenus garantis couvrant une partie de votre rémunération ou de votre chiffre d’affaire en cas d’incapacité de travail vous seront versés suivant les mêmes conditions.

Nous vous confirmons que l’incapacité de travail suite à une maladie causée par le coronavirus (COVID-19) est couverte pour autant que vous bénéficiez d’une assurance revenu garanti ou incapacité de travail conformément aux conditions particulières et générales de vos contrats.
Les assurances complémentaires d’exonération des primes et de rente d’invalidité interviennent pour les assurés contaminés selon les dispositions prévues par les compagnies d’assurances.

Les personnes mises en quarantaine par simple mesure de précaution et qui ne présentent aucun symptôme ne font pas partie du champ d’intervention repris dans les conditions générales. Elles ne peuvent donc pas bénéficier d’une indemnisation. De même que la perte de revenu liée à une baisse d’activité.

Pour les aspects économiques, nous sommes, comme vous, dans l’attente des décisions gouvernementales qui seront prises pour le soutien de notre économie. Nous ne manquerons pas de revenir vers vous dès réception de plus amples informations.

Vous trouverez d’ores et déjà un lien pouvant répondre à certaines de vos interrogations : https://www.inasti.be/fr/news/difficultes-suite-au-coronavirus

Vous pouvez également contacter le « Call Center Corona » pour les indépendants au numéro suivant : 0800 12 018

Vous avez un contrat d’assurance revenu garanti et/ou exonération souscrit via
le Groupe RGF ?

Dans ce cas, nos collaborateurs vous ont ou vont vous informer individuellement sur l’ensemble des couvertures que vous possédez dans les contrats que nous gérons.

Vous avez des contrats d’assurance non gérés par le Groupe RGF ?

Si vous possédez des contrats d’assurance non gérés par le Groupe RGF et pour lesquels vous éprouvez des difficultés d’information, vous pouvez nous demander de reprendre la gestion de ces contrats. Pour ce faire, nous vous invitons à nous renvoyer le formulaire, à télécharger ici, en complétant les numéros de contrats et nom des compagnies. Et nous le renvoyer dûment signé par e-mail à [email protected].

Nous nous engageons à vous communiquer les informations souhaitées.

Le groupe RGF reste disponible pour vous pendant toute la durée de cette crise sanitaire et nous vous souhaitons à toutes et à tous beaucoup de courage et de sérénité dans ces moments difficiles.

Prenez soin de vous.

Les taux bas actuels poussent de nombreuses personnes à délaisser les comptes épargne ou les assurance-vie épargne (branche 21) pour l’assurance-vie investissement (branche 23). Pourtant, cette dernière est un produit financier beaucoup plus risqué volatile. Pourquoi tant d’engouement ?

Explications : les comptes épargne ou assurance épargne sont souvent accompagné d’un taux garanti, vous ne prenez aucun risque. Mais la conjoncture actuelle ramène le taux de rémunération proche de 0% ce qui évidemment, est peu convaincant.

L’assurance investissement en revanche, ne garantit aucun taux de rémunération, mais peut tout à fait vous rapporter plus qu’une épargne sur le moyen et long terme. Pourquoi tant d’engouement ?

Quels sont les avantages de l’assurance investissement ?

  • Assurance investissement : un rendement potentiel supérieur

  • L’argent de votre assurance investissement est placé mensuellement sur un ou plusieurs fonds d’investissements, eux-mêmes composés d’actions et/ou d’obligations. Ces fonds qui vous rapporteront certainement davantage, n’excluent pas une prise de risque évidente. Ce risque est représenté par des classes allant de 1 à 7 : 1 représente le risque le plus faible (impliquant un rendement potentiel plus faible) et 7 le plus fort (impliquant un rendement potentiel fort). Vous l’aurez compris, ce placement est plus risqué car plus fluctuant. Mais le risque que vous supportez sera très largement récompensé à moyen/long terme grâce au fractionnement mensuel qui permets de lisser les cours d’achat.

  • Une assurance-vie qui vous couvre aussi en cas de coup dur

  • En cas de décès : les produits de la branche 23 fonctionnent comme une assurance-vie. Vous désignez un bénéficiaire, qui lors de votre décès, aura droit au capital investi. Ils constituent un excellent moyen de planifier sa succession, que ce soit pour votre partenaire, vos enfants, petits-enfants ou tout autre personne de votre entourage.
    En cas de coup dur : vous avez la possibilité de souscrire à une exonération de prime. Cette dernière vous assure la continuité de l’épargne en cas d’accident ou de maladie qui vous empêcheraient d’épargner temporairement. C’est votre assureur qui prendra le relais jusqu’à votre rétablissement ou la fin de votre contrat. Cette exonération de prime n’existe que sur les assurances investissement, raison pour laquelle l’aspect sécuritaire est plus intéressant !

  • Assurance investissement : un avantage fiscal considérable

  • Contrairement au fonds d’investissement qui nécessite de payer 30% de précompte mobilier sur le paiement des dividendes ou sur la vente d’un fonds contenant au moins 10% d’obligations, l’assurance investissement ne vous en demande aucun. Vous ne devrez vous acquitter que d’une taxe d’assurance de 2% à chaque versement de prime, ce qui constitue un avantage non négligeable.

    L’assurance investissement est vous l’aurez compris, un placement qui cumule les bons points. Bien qu’étant plus risqué que l’assurance épargne, il offre tout un éventail de possibilités pour protéger au mieux son capital. À ce propos, les compagnies et gestionnaires ont développé des outils innovants de protection du capital. Enfin, si l’assurance investissement vous intéresse mais que vous souhaitez le tester, sachez qu’il peut aussi être intéressant de combiner les 2 produits afin de diversifier votre portefeuille et réduire ainsi, les risques liés à l’investissement.

Alors, quel placement allez-vous choisir en 2020 ?

Cher client,

 

Dans le contexte sanitaire actuel, le Groupe RGF et l’ensemble de ses collaborateurs sont plus que jamais mobilisés à vos côtés !

Nos agences restent ouvertes et nos collaborateurs continuent de vous accueillir sur rendez-vous dans le respect des consignes sanitaires et l’application des gestes barrières.

Dans la mesure du possible, privilégiez les contacts par les canaux digitaux pour limiter les risques sanitaires.

Vos conseillers de référence restent disponibles et joignables par téléphonevidéo et e-mail.

 

Pour toutes questions, vous pouvez nous contacter :

par téléphone au 0800 13 900
par e-mail à [email protected]

 

Nous espérons que vous et vos proches êtes en bonne santé, continuez de prendre soin de vous.

 

À votre service,

L’équipe du Groupe RGF

Les fluctuations de marché sont toujours des opportunités à saisir !

« Demain, vous récolterez ce que vous aurez semé car après la pluie vient toujours le beau temps ! »

Réinvestir dans les marchés financiers,
mode d’emploi en 10 étapes :

1. Déterminer votre horizon de placement en fonction de vos envies et/ou besoins ainsi que de vos objectifs.

En matière d’investissements financiers, l’objectif doit être et rester le moyen et le long terme, en fonction de :

  • Vos envies et vos besoins :
    – Quels sont mes objectifs prioritaires à court, moyen et long terme ?
    – Quelles sont mes besoins de revenus complémentaires mensuels ou annuels ?
    – Quelles sont mes dépenses futures à budgéter ?

  • Vos objectifs :
    – Ai-je besoin d’une rente ou de capitalisation ?
    – S’agit-il de prévoir une dépense programmée ou de la constitution d’un capital retraite ?
    – Le capital vous profitera-t-il ou sera-t-il transmis à vos enfants ?

Autant de questions qui structureront votre horizon de placement et les actifs qui le constitueront.

2. Déterminer votre profil d’investisseur.

Cette étape est cruciale afin de connaître votre tolérance aux risques financiers et à la volatilité des marchés.

Ceci engendrera une approche différenciée de vos investissements et de leur diversification.
N’oubliez pas que votre profil peut changer au fil de votre vie et des circonstances de celle-ci. Il convient donc de remettre le travail sur le métier régulièrement avec un conseiller qui vous connait.

3. Respecter votre stratégie à tout moment et ne cédez pas à l’angoisse ambiante.

Le stress et l’angoisse sont vecteurs de décisions précipitées pénalisantes qu’il pourrait être compliqué de corriger a posteriori.

Les gestionnaires indépendants sélectionnés sont les meilleurs garants du correct positionnement de vos avoirs au gré des circonstances de marché.

Gardez à l’esprit qu’une baisse de valeur de portefeuille n’est pas une perte, tant que vous n’avez pas vendu vos positions !

4. Analyser votre patrimoine dans sa globalité.

Cette analyse vous permettra de correctement appréhender vos besoins mais aussi et surtout optimaliser votre diversification.

Trop souvent, une même approche engendre une similitude de portefeuille et un manque de réelle diversification des actifs et des stratégies d’investissements.

5. Favoriser la diversification tant des fournisseurs que des valeurs détenues.

Ceci concerne tant les institutions financières dont vous êtes client que les actifs détenus chez chacune d’entre elles afin de trouver une complémentarité maximale entre les différents véhicules de placement acquis.

Cette approche globale permettra de vérifier si votre stratégie et vos choix d’investissement sont cohérents avec vos objectifs, vos besoins, vos envies et votre profil.

En cas de nécessité, une adaptation ou un rééquilibrage de vos placements sera nécessaire !

6. Rester dans les marchés est le fondement de votre rentabilité future.

Il convient d’éviter les mouvements d’entrée et de sortie afin de ne pas passer à côté des évolutions favorables ainsi que pour minimiser les frais inutiles.

Votre rendement sera, bien plus vite, meilleur !

L’histoire boursière montre toujours que le long terme est synonyme de rendement et que les rendements les plus élevés ont toujours été réalisés directement après une période de net déclin, telle que celle actuellement vécue.

7. La solution actuelle est la dynamisation progressive de vos avoirs, aussi appelée « drip feeding »

Lorsque les marchés sont soumis à des mouvements changeants et erratiques, cette méthode sécurise l’entrée sur les marchés et permet de moyenner favorablement le prix d’achat des actifs.

Il s’agit donc d’investir régulièrement, aux gouttes à gouttes, vos avoirs, en répartissant vos achats dans le temps.

Cette approche est valable et optimale tant pour vos capitaux à investir globalement que pour organiser une épargne mensuelle régulière.

Découvrez, sans tarder, notre courte vidéo explicative de cette méthode avérée en cliquant sur le lien ci-dessous.

8. Garder toujours une « poire pour la soif ».

Une réserve de liquidité disponible à tout moment sur un compte « Epargne » équivalent à +/- 6 mois de salaire ou de besoins mensuels.

Cette somme sera mobilisable à tout moment en cas de nécessité, sans impacter vos placements à long terme. Donc sans devoir modifier votre stratégie long terme définie. Seul, une adaptation de celle-ci devra être envisagée pour regénérer votre réserve de précaution.

9. Réfléchir à votre planification patrimoniale et successorale.

Se poser les questions relatives à la transmission et l’optimalisation fiscale sont aussi des éléments de rendement, trop souvent négligés en Belgique.

Aujourd’hui, garantir une transmission maximale de votre patrimoine est certainement une forme de rentabilité financière indéniable pour vous mais aussi pour vos proches.

10. Faites appel à un conseiller indépendant.

Il pourra vous offrir, en toute objectivité et indépendance, une multitude de solutions adaptées à votre situation auprès d’un large éventail de fournisseurs.

L’architecture ouverte est un gage de résultat en matière de placement car la mise en concurrence de plusieurs maisons de gestion garantit la recherche permanente de la meilleure solution pour vous !

A la différence de certaines institutions qui vous proposent du « prêt-à-porter maison », de circonstance, le conseiller indépendant recherche, avec vous, une solution « sur mesure » pérenne et évolutive!

Des spécialistes à votre disposition

L’ensemble du Groupe RGF se tient à votre disposition pour vous accompagner dans l’ensemble de ce processus et pour toutes vos démarches financières et d’assurance.

Vous disposez d’un compte-titres auprès d’une autre banque mais vous ne recevez pas de conseils
adaptés à vos objectifs financiers ou vous trouvez que votre portefeuille n’est pas suivi comme il devrait l’être ?

Transférez vos titres1 entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2020 (sauf clôture anticipée) sur
un compte-titres Nagelmackers. Vous pourrez bénéficier du suivi régulier ainsi que des conseils
avisés et personnalisés
de votre conseiller attitré RGF & Nagelmackers. Et, si vous transférez des titres1 pour une valeur totale d’au moins 10 000 EUR, vous profiterez de surcroît de conditions exceptionnelles.

Jugez plutôt !

1. Vos frais de transfert sont remboursés
Nagelmackers vous rembourse les frais de transfert (réclamés par la banque qui sera invitée à
transférer vos titres) à concurrence de maximum 75 EUR (TVA comprise) par titre transféré1-2-3.

2. Vous ne payez pas de droits de garde en 2020
et seulement la moitié des droits de garde en 2021
Vous bénéficiez de droits de garde offerts jusqu’au 31 décembre 2020 et réduits de moitié en 2021 sur tous les titres transférés pendant l’action sur votre compte-titres Nagelmackers4

3. Vous ne payez pas de droits de garde sur les bons de caisse d’autres institutions financières belges
Si vous transférez des bons de caisse d’autres institutions financières belges, vous ne paierez pas de droits de garde sur ceux-ci jusqu’à leur échéance.

Vous désirez transférer vos titres ? Votre conseiller vous simplifie la vie !

Contactez-nous, nous vous donnerons un ordre de transfert. Vous n’aurez plus qu’à le compléter, le signer et le remettre à votre conseiller. Il se chargera du reste pour vous. C’est aussi simple que cela !

1 Sauf mention contraire expresse, les titres concernés sont les parts d’Organismes de Placement Collectif (tels que les sicav et fonds
communs de placement), réserves constituées dans des fonds de pension, bons de caisse d’autres institutions financières belges,
produits structurés (date d’échéance max. le 31.12.2022), obligations non-complexes (obligations à durée déterminée, avec coupon
fixe et non-convertibles en actions) et bons d’Etat.
2 Maximum 1 500 EUR par personne pour cette action.
3 Par code ISIN (identifiant propre à chaque actif financier).
4 Pour autant que le compte-titres ne soit pas lié à un service Private Banking.

Comment réduire les frais de droit de succession ?

Comme vous le savez certainement, les droits de succession sont particulièrement élevés en Belgique.


Ainsi, en Wallonie et à Bruxelles, le tarif en ligne directe, entre époux et cohabitants légaux, est de 24% pour une tranche d’imposition comprise entre 250.000 € et 500.000 €. Il est même de 30% pour une tranche d’imposition supérieure à 500.000 €.
Les droits de succession sont les mêmes pour les enfants et les parents.

Entre frères et sœurs, l’imposition est encore plus conséquente. Le tarif est de 50% entre 75.000 € et 175.000 € et de 65% au-delà de 175.000 €.

Comment couvrir vos proches en cas de décès et leur éviter de payer des droits de succession aussi élevés ?


Il existe différents mécanismes permettant de les réduire très sensiblement.

L’assurance-vie présente de précieux avantages dans le cadre d’une succession patrimoniale :

  • l’assurance-vie* présente l’avantage de générer un taux d’intérêt largement supérieur à celui d’un livret d’épargne classique.

  • en cas de décès de l’un des deux souscripteurs, il n’y pas dénouement du contrat et donc, pas de droits de succession à payer. Autrement dit, lorsqu’une assurance-vie est souscrite par deux preneurs, le décès du premier d’entre eux ne met pas fin au contrat. Le souscripteur survivant devient seul titulaire des droits attachés au contrat sans droits de succession à acquitter.

Vous souhaitez plus d’information à ce sujet ?